Affrontements avec la Police à Saint-Nazaire : jusqu’à quand ?

Communiqué de Corentin Regent, Anne Trividic, Gauthier Bouchet et Nicole Pétrel, candidats du RN à l’élection départementale dans les cantons de Saint-Nazaire


Près de deux cents lycéens ont manifesté hier à la Cité scolaire de Saint-Nazaire, au sujet du maintien du baccalauréat. Parmi eux, quelques dizaines d’éléments radicaux s’en sont directement pris à la Police, présente sur place. La manifestation a alors dégénéré en affrontement, des casseurs attaquant un véhicule de police et blessant quatre agents.

Saint-Nazaire s’insécurise : ses habitants le vivent au quotidien. Mais cette insécurité prend régulièrement des formes plus graves. Loin d’avoir tenu ses promesses de campagne, la majorité municipale semble laisser faire les choses. Sa lenteur à mettre en place son engagement d’un doublement de la police municipale — toujours pas réalisé — et son refus de l’armer étaient déjà des signes révélateurs d’une mentalité, celle du « sentiment de l’insécurité », qui ne voit pas la réalité en face.

On peut par ailleurs se demander si l’adjoint à la tranquillité publique du maire, qui s’occupe de la sécurité des Nazairiens, est-il pleinement à même d’assumer ses fonctions. Cumulant cette tâche avec la direction locale du Parti socialiste et une candidature au conseil départemental, est-il vraiment l’homme de la situation ? Dans les jours à venir, qui seront ceux d’une campagne électorale, quel temps aura-t-il à consacrer à la sécurité des Nazairiens, si, par exemple, des faits aussi inquiétants que ceux d’hier à la Cité scolaire venaient à se reproduire ?

► SUR CE MÊME THÈME

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *